angie.jpgangie2.jpg
    Lara Croft : Tomb Raider     
     Mardi 28 Mai 2024 - 21:10 - W9    

 

 

Angelina Jolie affirme que Brad Pitt a été violent avec elle avant l'incident de l'avion en 2016

           Dans une requête déposée jeudi auprès de la Cour supérieure de Los Angeles, en lien avec la bataille juridique de l'ancien couple autour du château de Miraval, l'actrice a assuré que les abus physiques de Brad Pitt ont débuté "bien avant 2016".La bataille juridique entre Angelina Jolie et Brad Pitt se poursuit de plus belle. Jeudi 4 avril, l'actrice a déposé une requête auprès de la Cour supérieure de Los Angeles, dans laquelle elle affirme que "l’histoire des violences physiques de Brad Pitt a commencé bien avant 2016".Dans des documents juridiques rendus publics en octobre 2022, la comédienne accusait son ex-mari d'avoir été violent avec elle et leurs enfants lors d'un vol privé reliant la France à la Californie en 2016. Six jours après ce voyage, Angelina Jolie demandait le divorce à Brad Pitt.Selon ces nouveaux documents relayés par CNN, Angelina Jolie n'a toutefois pas donné de détails sur ces abus présumés mais indique n'avoir jamais porté plainte contre Brad Pitt à l'époque car elle pensait que "la meilleure solution était qu'il accepte la responsabilité et aide la famille à se remettre du stress post-traumatique qu’il (avait) causé".Signature d'un accord de confidentialité.Dans sa requête, l'actrice de 48 ans revient également sur le litige qui l'oppose à Brad Pitt depuis plusieurs années autour du Château de Miraval, domaine viticole que le couple possédait en France, dans le Var, avant leur divorce.À l'issue de leur séparation, Angelina Jolie a vendu ses parts du domaine en 2021 à Tenute del Mondo, une filiale du groupe Stoli, contrôlé par l’oligarque russe Iouri Shefler. Une vente contre laquelle Brad Pitt a porté plainte en juin 2023.Car selon l'acteur, son ancienne épouse aurait revendu ses parts "en secret" alors qu'ils s'étaient mis d'accord, lors de l'achat de la propriété - détenue à 60 % par Brad Pitt et à 40% par Angelina Jolie - "pour ne jamais vendre sans le consentement de l'un ou l'autre.Dans sa nouvelle requête, déposée jeudi, Angelina Jolie déclare toutefois avoir tenté de vendre à Brad Pitt sa participation dans ce domaine. Mais, selon l'actrice, leurs négociations auraient finalement échoué après que le comédien a conditionné cette vente à la signature, par Angelina Jolie, d’un accord de confidentialité "à propos de son agression".D'après la requête relayée par CNN, cet accord "interdisait à Jolie de "mentionner (autrement qu'au tribunal) des abus commis par Pitt envers Jolie et leurs enfants en tentant de lier la réputation personnelle de Pitt aux affaires de Miraval".
          Allégations "totalement fausses" La comédienne précise néanmoins avoir accepté de signer un accord de confidentialité qui se limitait à ne pas dénigrer les activités viticoles de Miraval dans le cadre de son accord d'origine avec Brad Pitt pour vendre ses parts dans le domaine viticole, qu’ils étaient sur le point de finaliser à l’époque.    "M. Pitt a refusé d’acheter les intérêts de Mme Jolie alors qu’elle ne voulait pas être réduite au silence par son accord de confidentialité", a déclaré Paul Murphy, l’avocat d’Angelina Jolie, dans un communiqué envoyé à CNN.Après une enquête menée par le FBI, Brad Pitt n'a jamais été ni arrêté ni inculpé pour les accusations de violences de la part d'Angelina Jolie. De son côté, l'acteur a toujours nié ces allégations qu'il a qualifiées de "totalement fausses" par le biais de son porte-parole.

 

source : BFM TV youtube

Joomla templates by a4joomla