Le Cambodge choisit le film d'Angelina Jolie pour le représenter aux Oscars

           "D'abord ils ont tué mon père" a été sélectionné par le Cambodge pour concourir à la 90e cérémonie des Oscars dans la catégorie Meilleur film en langue étrangère. Disponible sur Netflix depuis le 15 septembre dernier, le film reviendra sur le régime meurtrier des Khmers Rouges à travers les yeux d'une enfant.Événement rare dans l'histoire des Oscars, une réalisatrice majeure du cinéma américain devient la représentante d'un autre pays où la langue officielle n'est pas l'anglais. Quatrième film d'Angelina Jolie en tant que réalisatrice, "D'abord ils ont tué mon père" ("First They Killed my Father") sera proposé par le Cambodge pour l'Oscar du meilleur film en langue étrangère.Le long métrage raconte l'histoire vraie de Loung Ung, âgée seulement de cinq ans lorsque le régime de Pol Pot prend le pouvoir en 1975 au Cambodge. Sa famille est alors forcée de quitter Phnom Penh, laissant derrière eux tous leurs biens. Envoyés dans des camps de travail, ils connaissent la faim, l'épuisement, la peur et la séparation.Isolée, Loung devient un enfant-soldat et assiste au premier rang aux pires horreurs. En 1979, les Khmers rouges sont renversés par le Vietnam. La jeune fille retrouve ses frères et soeurs et fuit avec eux aux Etats-Unis. Son histoire, racontée dans une autobiographie parue en 2000, a touché la star hollywoodienne Angelina Jolie.La France devrait annoncer mardi 19 septembre le film qui ira la représenter aux Oscars 2018. Le choix doit se faire entre "120 battements par minute", "Barbara" et "Le Redoutable".Une fois les soumissions terminées, l'Académie des Oscars publiera en décembre une première liste de neuf finalistes qu'elle affinera à cinq lors de l'annonce officielle des nominations le 23 janvier prochain. La 90e cérémonie des Oscars se tiendra le 4 mars 2018 à Los Angeles.

 source : La dépeche  youtube

D'abord, ils ont tué mon père : Angelina Jolie nous plonge dans l'horreur du régime Khmers rouges

           Netflix a dévoilé la bande-annonce de "D'abord, ils ont tué mon père", plongée angoissante dans un pays qui a connu le pire : le régime répressif des Khmers Rouges. Angelina Jolie adapte à cette occasion l’autobiographie poignante.Entre 1975 et 1979, le régime répressif des Khmers Rouges faisait assassiner des centaines de milliers de Cambodgiens. Parmi eux, le père de la petite Loung Ung. Des années après, celle qui est aujourd’hui activiste et écrivain, racontera dans un ouvrage les atrocités dont elle a été témoin dans sa jeunesse. Et c’est Angelina Jolie qui a décidé de porter son autobiographie à l’écran. Netflix dévoile aujourd’hui les premières images de D'abord, ils ont tué mon père (First They Killed My Father en VO) : une bande-annonce oppressante qui nous plonge dans l’horreur de la guerre civile et le quotidien d’enfants soldats.D'abord, ils ont tué mon père, qui sera disponible le 15 septembre, racontera donc quatre ans du régime de persécution des Khmers rouges à travers le regard d’une petite fille. Mais il s’agira surtout d’un film qui veut "montrer l’amour et le dévouement d’une famille cambodgienne, et célébrer également la résilience de ce peuple ainsi que la beauté de sa culture", comme l’a annoncé la réalisatrice lors de l’avant-première de son film. Cela fait 10 ans qu’Angelina Jolie souhaitait adapter à l’écran cette histoire forte et touchante. Et plus encore, travailler sur ce projet avec son fils Maddox Jolie-Pitt originaire du pays, qui a participé à l’écriture et à la production.Pour cette grosse production, Angelina Jolie a fait le pari d’avoir une équipe technique essentiellement composée de Cambodgiens. La réalisatrice a trouvé son héroïne principale en la personne de Srey Moch Sareum, une petite fille qui tient-là son premier rôle au cinéma. Le cast comprend aussi Kompheak Phoeung (Le Temps des aveux) et Socheata Sveng. Rithy Panh, qui s’est attaqué au sujet douloureux des Khmers Rouges dans l’innovant documentaire L’image manquante est producteur du film.Un film poignant à découvrir dès le 15 septembre sur Netflix.

 source : Allo Ciné youtube

Angelina Jolie radieuse à l’avant première de son nouveau film

             En pleine promotion de «First They Killed My Father», Angelina Jolie a ébloui le tapis rouge de New York par son élégance et sa beauté.Lèvres rouge vif, sourire éclatant, Angelina Jolie était tout simplement resplendissante lors de la projection de son nouveau long-métrage, «First They Killed My Father». Entourée de ses six enfants, la réalisatrice semblait heureuse, comblée et épanouie. Un visage joyeux et lumineux qu’elle n’avait pas arboré depuis un certain temps. L’arrivée de son film sur les écrans ce 15 septembre semble ainsi lui donner des ailes et cet engouement lui va très bien.Dans une robe bustier légère et délicate, Angelina Jolie a défilé devant les photographes avec son habituelle majesté. Féline et magnétique, la sublime actrice n’a pas eu de mal a envouter tout son public. Le divorce et les problèmes de santé semblaient alors bien loin pendant la soirée. Un moment de sérénité qu’elle a amplement mérité après ces longs mois de souffrance, de tristesse et de noirceur.La reine était donc bel est bien de retour, accompagnée de tous ses sujets. Telle une louve, chaleureuse et protectrice avec sa famille, la cinéaste avait trouvé un petit signe distinctif pour sa troupe. Tous portaient ainsi une jolie fleur blanche et jaune. Dans les cheveux ou bien brochée sur les vêtements, ce petit clin d’œil au Cambodge offrait l’image d’une équipe unie et soudée.Plus tôt dans la journée, l’actrice de 42 ans s’était rendue au siège des Nations Unies de New York, vêtue d’un chemisier blanc et d’une jupe brune. Une tenue simple et soignée pour s’entretenir avec le secrétaire général de l’ONU, António Guterres. Tous les deux avaient pris la pose devant les flashes avec un immense sourire plein d’espoir, mais n’avaient pas souhaité communiquer les sujets qu’ils avaient abordés.Angelina Jolie s’implique depuis des années dans de nombreuses causes humanitaires, prônant la paix dans le monde en tant qu’ambassadrice de bonne volonté. Un engagement politique essentiel à ses yeux, qui gagne chaque année de plus en plus d’importance.

 source : Paris Match youtube

Angelina Jolie : un tapis rouge avec ses enfants

          Dimanche, Angelina Jolie était au festival de Toronto avec ses enfants pour découvrir un film engagé. L’événement de ce Festival de Toronto. Angelina Jolie s’est rendue dimanche à l’avant-première du film «The Breadwinner» de Nora Twoney. L’histoire d’une petite fille vivant en Afghanistan qui va se déguiser en garçon afin de pouvoir travailler et faire vivre sa famille. Un long-métrage engagé et militant que ne pouvait rater la star hollywoodienne. Sauf qu’Angie n’est pas venue seule. En effet, l’actrice de 42 ans était accompagnée sur le tapis rouge de quatre de ses enfants : Zahara, Shiloh et les jumeaux, Knox et Vivienne Jolie-Pitt. L’occasion de voir à quel point cette famille semble plus soudée que jamais malgré les difficiles mois qu’elle vient de traverser suite au divorce d’Angie et Brad Pitt.Mais Angelina Jolie est aussi à Toronto pour présenter son dernier film. Après une longue période loin des plateaux de tournage, sa dernière apparition sur grand écran est «Vue sur mer» en 2015, Angie fait son grand retour en tant que réalisatrice avec «D’abord ils ont tué mon père», une production signée Netflix. L’histoire est inspirée de mémoires, celles de l’activiste américano-cambodgienne Loung Ung ayant survécu aux atrocités du régime des Khmers rouges. D’après les premiers retours, le film serait parmi les favoris pour la prochaine cérémonie des Oscars, en février 2018.

 source : Paris Match  youtube

Angelina Jolie : "D'abord ils ont tué mon père", son insoutenable film de guerre

          Le dernier film réalisé par la star américaine, disponible à partir du 15 septembre sur Netflix, met en lumière les victimes des Khmers Rouges au Cambodge.Angelina Jolie continue de surprendre avec des œuvres qui ne ressemblent définitivement à aucune autre. Pour les besoins de D'abord ils ont tué mon père, l'actrice a de nouveau porté sa casquette de réalisatrice pour un film de guerre oppressant se déroulant au Cambodge. Ce dernier est disponible à partir du 15 septembre sur la plateforme de streaming Netflix.Quelques années après avoir dénoncé l'absurdité du conflit sanglant en Bosnie dans Au pays du sang et du miel, la cinéaste prouve une nouvelle fois sa capacité à émouvoir sur un sujet aussi vu et revu que le drame de la guerre. C'est un autre drame historique qu'Angelina Jolie évoque dans ce nouveau film : les crimes perpétrés par les Khmers Rouges au Cambodge, de 1975 à 1979.Pour décrire un génocide qui a fait environ 2 millions de morts, la cinéaste use du regard de Loung Ung, une fillette prisonnière du régime. Obligés de quitter sa demeure de Phnom Penh, l'enfant et sa famille se retrouvent  contraints d'abandonner tous leurs biens pour rejoindre un camp de travail.Grâce aux souvenirs de cette rescapée, qui écrira quelques années plus tard le roman biographique dont est adapté le film, Angelina Jolie signe une fresque très réussie sur les horreurs de la guerre, vue à hauteur d'enfant, un choix narratif surprenant mais audacieux. Camps de travail, endoctrinement, violence des Khmers Rouges...Observé au travers les yeux d'une fillette, le drame de la guerre gagne en profondeur et en absurdité : la jeune fille ne comprend pas ce qui se déroule devant elle et distord la réalité avec sa vision d'enfant traumatisée dans certaines scènes très oniriques. Le spectateur observe, avec fascination et impuissance, les différentes épreuves vécues par cet enfant, forcée à grandir trop tôt.
          L'insoutenable réalisme.Cette intrigue très primaire - une famille victime de la guerre - force à dépeindre l'horreur de manière très réaliste et brute, flirtant parfois avec les codes du film documentaire. Angelina Jolie rappelle que la guerre ne se résume pas aux combats ou aux jeux de pouvoir. La réalisatrice capte la détresse de ces innocents dont la vie est bouleversée du jour au lendemain. Rapidement esquissés, on s'identifie peu à ces personnages mais on ne peut rester indifférent devant leur souffrance universelle.Leur douleur est omniprésente : la tension et la peur se ressentent à chaque scène, tout comme la famine insoutenable ou l'épuisement éprouvés par les protagonistes. D'abord ils ont tué mon père excelle dans ces scènes de souffrances poignantes, où rien n'est dit mais tout est habilement suggéré. Le film se termine, mais la boule dans la gorge reste : Angelina Jolie a réussi son pari.

 source : RTL  youtube

Sécurité renforcée pour le passage d’Angelina Jolie et sa famille au TIFF 2017

           Il y avait beaucoup de policiers au théâtre Princess of Wales à Toronto ce mardi alors que l’actrice et réalisatrice Angelina Jolie était très attendue par ses fans.Policiers armés, chiens pisteurs, gardes du corps, agents de sécurité; beaucoup d’efforts avaient été déployés par le Festival du Film de Toronto mardi pour assurer la sécurité de la star hollywoodienne Angelina Jolie et ses six enfants, qui ont foulé le tapis rouge du film First They Killed My Father. Voyez des photos de la famille Jolie-Pitt ici.Il faut dire que la sécurité a été renforcée au TIFF depuis les tragiques évènements survenus en Europe. Par exemple, les fans qui se retrouvent très près des stars au théâtre Princess of Wales sont fouillés avant leur entrée sur le site.Précisons que le film First They Killed My Father raconte l’histoire vraie de l’activiste américano-cambodgienne Loung Ung ayant survécu aux atrocités du régime des Khmers rouges.

 source : Showbizz youtube

Angelina Jolie radieuse au photocall de son nouveau film

            Angelina Jolie se fait plutôt discrète du côté des apparitions publiques. Cependant, elle a créé la surprise en apparaissant radieuse lors du photocall de son prochain film. Regardez par vous même ! Angelina Jolie a profité de ses vacances en famille. Elle s'est accordée de nombreuses virées shopping en compagnie de ses six enfants. De plus, l'actrice a même renoué avec son père, Jon Voight. Après l'annonce de son divorce avec Brad Pitt, Angelina Jolie s'était faite très discrète, limitant les apparitions publiques. Cependant, aujourd'hui elle est prête à ressortir et à se remontrer lors des événements et autres promotions. D'ailleurs, lors du photocall de son prochain film, First They Killed My Father, Angelina Jolie qui s'est récemment dévoilée sans maquillage, a fait forte sensation avec une tenue très chic ! Découvrez les photos. Ces derniers mois, Angelina Jolie s'est faite très discrète, mais c'était pour mieux s'occuper de son nouveau film, First They Killed My Father. Elle l'a tourné en 2015 au Cambodge et ce projet lui tient particulièrement à coeur. Il est basé sur les expériences de l'auteur, Loung Ung, pendant les années barbariques du Khmer Rouge. Alors qu'elle assistait à un photocall pour son film à Los Angeles, Angelina Jolie a attiré tous les regards. Elle est apparue très chic, vêtue d'une robe couleur crème, accessoirisée d'une ceinture noire. Pour découvrir les photos, cliquez ICI. L'actrice semblait en forme et radieuse avec une touche de rouge à lèvres rouge. En tout cas, Angelina Jolie, dont l'état de santé inquiète, sait toujours comment faire sensation !

 source : Melty  youtube
Joomla templates by a4joomla