Lara Croft : Tomb Raider (TMC) - Secrets de tournage...

          TMC diffuse ce soir le premier opus de la saga Tomb Raider. Dans ce blockbuster inspiré d’un jeu vidéo, l’héroïne est une pulpeuse aventurière. Angelina Jolie, 26 ans à l'époque, lui prête ses courbes et son talent.
A la mort de son père, Lara Croft hérite d’une fortune colossale et d’une… horloge. Un objet convoité par l’organisation secrète des Illuminati, car sa clé permet d’ouvrir les portes du temps et de l’espace quand trois planètes forment un triangle sacré. L’aventurière ne dispose que de 45 heures pour résoudre l’énigme du triangle magique et sauver le monde.
          Jolie, mais pas seulement…Dès la sortie du jeu vidéo Tomb Raider en 1996, son héroïne devient une icône. Pour l’incarner cinq ans plus tard, plusieurs actrices et mannequins sont envisagées, dont Demi Moore et Rhona Mitra, qui a fait la promotion du jeu en 1997. Mais c’est une Américaine qui décroche le rôle. Pas grâce à sa seule plastique. La Paramount veut une guerrière. Angelina Jolie, 26 ans, est repérée par les producteurs. Elle vient d’incarner une flic obstinée dans Bone Collector et a partagé l’affiche du film d’action 60secondes chrono, avec Nicolas Cage. Kick-boxing, plongée, aviron, maniement des armes (pistolets, sabre...), Angelina est prête à tout pour le film. Elle assure les cascades « Angelina s’est entraînée comme une folle et s’est mise en danger », raconte Lawrence Gordon, producteur. Pourtant pas fan du jeu vidéo, l’actrice prend en effet sa mission très au sérieux : « Je ne pouvais pas faire semblant de tirer, courir et réaliser tout ce que fait Lara (...) Chaque jour, c’était comme une course d’obstacles. J’ai fini par y prendre goût. » Dans son salon, elle fait installer un sac de boxe et des barres de musculation pour rester affûtée. Pour une scène, elle saute même en élastique depuis un balcon.
          Question de taille.Angelina n’est pas très à l’aise avec les mensurations généreuses du personnage (dont la taille serait due à une fausse manip sur ordinateur). La prod va pourtant lui demander de porter un soutien-gorge rembourré qui la fera passer du 90C au 90D, afin de ressembler au plus près à son double numérique. Elle avait alors une crainte : « Que des petites filles aient envie de se faire poser des implants mammaires pour lui ressembler.»
          Père et fille à l’écran.Dans le jeu, les parents de Lara Croft sont en vie, même si on ne les voit jamais. Dans le film et sa suite dirigés par Jan de Bont, sa mère est morte dans un crash d’avion et son père a disparu au Cambodge. Ce dernier est incarné par Jon Voight, le vrai papa d’Angelina Jolie. Lors du tournage, les deux viennent de se réconcilier après des années de fâcherie. « On était nerveux, confie l’actrice. Mais on oublie tout quand on regarde son père droit dans les yeux et qu’il est en train de dire qu’il est fier de sa fille, qu’il l’aime. Il le pensait vraiment. »
          Des liens avec le Cambodge.Au Cambodge, durant le tournage, Angelina prend conscience du danger lors d’une scène sous une cascade : « On m’a dit de rester d’un côté précis de l’eau, car l’autre n’avait pas été déminé. » Elle découvre alors les séquelles des crimes des Khmers rouges. Un déclic qui la pousse vers l’engagement humanitaire. Après le tournage, elle contacte le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés et se rend dans les zones en crise. En 2002, elle retourne au Cambodge et adopte son premier enfant, Maddox. Le pays, lui, a profité de la notoriété du film : des restaurateurs locaux proposent même des plats et des cocktails faisant référence à Lara Croft et un temple porte le nom d’Angelina Jolie.
          Lara Croft : Tomb  Raider est diffusé lundi 26 juin à 21h00 sur TMC.

La Fox aimerait engager Angelina Jolie ou Jessica Chastain pour X-Men : Dark Phoenix

           Au contraire de la concurrence composée de Marvel Studios et Warner Bros, la 20th Century Fox a toujours eu pour elle un casting prestigieux pour donner vie aux aventures de nos chers X-Men. Et le prochain film de la saga, sous-titré Dark Phoenix, ne devrait pas déroger à la règle.En effet, d'après Jeff Sneider, le scooper plutôt fiable de The Tracking Board, deux grandes actrices pourraient rejoindre le film de Simon Kinberg. Le journaliste évoque en effet une Angelina Jolie courtisée, mais qui pourrait choisir le Dark Universe d'Universal en lieu et place de la franchise X-Men. Cependant, Sneider précise que Jessica Chastain pourrait récupérer son rôle.A noter : les deux actrices ont déjà partagé l'affiche avec James McAvoy, alias Charles Xavier. La première dans Wanted, la seconde dans The Disappearance of Eleanor Rigby. Le film de Kinberg aimerait sortir en 2018. Reste à savoir quel personnage incarnerait l'une de ses deux actrices. Le Phénix Noir lui-même ? On vous laisse spéculer ci-dessous.

 source : ComicsBlog youtube

Angelina Jolie s'intéressera à la vie d'une jeune Afghane dans "The Breadwinner"

       La star hollywoodienne, aussi connue pour son engagement humanitaire, produira un film d'animation sur l'histoire d'une Afghane de onze ans qui n'a jamais connu rien d'autre que la guerre. L'histoire s'appuiera sur le roman de la Canadienne Deborah Ellis, "The Breadwinner".Paru en France sous le titre "Parvana, une enfance en Afghanistan", ce livre raconte comment une fillette de onze ans, qui vit à Kaboul sous le régime des Talibans, est amenée à se transformer en garçon pour aider sa famille lorsque son père est injustement emprisonné.Angelina Jolie produira la version grand écran de cette histoire écrite à partir de témoignages de réfugiés afghans dans des camps au Pakistan. Elle laissera le soin à Nora Twomey ("Brendan et le secret de Kells") de réaliser le film, qui devrait voir le jour en 2017.Auteure engagée, Deborah Ellis a apporté trois suites à son roman: "Le Voyage de Parvana", "On se reverra Parvana" et "Je m'appelle Parvana : dix ans après une enfance en Afghanistan".

source : RTBF youtube

Angelina Jolie va interpréter sa mère au cinéma

            Un film sur sa maman produit par Brad Pitt.Quelques jours après l’annonce de l’ablation de ses seins en prévention d’un cancer, on vient d’apprendre que l’actrice américaine Angelina Jolie interprétera le rôle de sa mère, Marcheline Bertrand, dans un biopic consacré à sa vie, et produit par Brad Pitt.«Ma mère a combattu le cancer pendant presque 10 ans et est morte à 56 ans. Elle a tenu assez longtemps pour connaître le premier de ses petits-enfants et le tenir dans ses bras. Mais mes autres enfants n'auront jamais la chance de la connaître et de savoir combien elle était aimante et douce». C’est avec ce témoignage qu’Angelina Jolie a annoncé au monde entier, la semaine dernière, qu’elle avait subi une double mastectomie préventive, pour échapper à la menace d’un cancer du sein. Un combat qu’elle a mené pour ses enfants et épaulée par Brad Pitt, qui a salué son "héroïsme".Agée de 37 ans, cette mère de six enfants a décidé de faire du cancer du sein l'un des combats de sa vie, pour elle comme pour les autres femmes. Ainsi, après avoir été applaudie par son futur mari, et compagnon depuis sept ans Brad Pitt, l’icône a confirmé qu’elle serait bien la star du prochain film produit par Plan B. La boîte de production de son cher Brad veut raconter dans ce film, la vie de Marcheline Bertrand, mère d’Angelina, et compagne de l’acteur américain Jon Voight, décédée en 2007 des suites d’un cancer.Comme sa fille, qui court aujourd’hui le monde entier pour venir en aide aux plus démunis, Marcheline était elle investie dans l'humanitaire. En effet, celle qui partageait malheureusement le même gène défectueux BRCA1 qu’Angelina avait en son temps porté assistance aux réfugiées afghanes et lancé l’organisation Give Love Give Life pour faire avancer la recherche sur les cancers gynécologiques. Emportée par un cancer des ovaires en 2007, elle reste un modèle pour sa fille.Chez les Jolie-Pitt, la grand-mère maternelle est appelée «la maman de maman» par les petits. Avec ce film en projet, Angelina Jolie espère pouvoir «expliquer la maladie qui l'a emmenée loin de nous» à sa progéniture et faire de son cas un exemple. La semaine dernière, la star de Tomb Raider disait : «Je voulais dire aux autres femmes que la décision de subir une mastectomie n'a pas été facile. Mais je suis très heureuse de l'avoir fait». Chaque année, a-t-elle rappelé, le cancer du sein tue 458 000 personnes. L'actrice hollywoodienne doit encore subir une opération des ovaires, puisqu’elle garde une chance sur deux de développer un cancer.

source : Gala   youtube

Angelina Jolie et Dwayne Johnson approchés pour rejoindre le "Dark Universe"

           D'après le Hollywood Reporter, les deux acteurs seraient courtisés par Universal pour rejoindre la franchise qui regroupera les plus célèbres monstres fantastiques.Angelina Jolie pourrait interpréter la fiancée de Frankenstein, joué par Javier Bardem, dans le long-métrage de Bill Condon ("La Belle et la bête"). Dwayne Johnson est, lui, pressenti pour incarner le Loup-garou dans un film qui n'a pas encore été annoncé.Fin mai, Universal a officialisé le lancement de son univers cinématographique consacré aux monstres cultes,  baptisé "Dark Universe".Au programme, "Dracula", "Frankenstein", "La Fiancée de Frankenstein", "L'Homme Invisible", "L'étrange Créature du Lac Noir", "La Momie", "Le Loup-Garou" ou encore "Le Fantôme de l'Opéra".Le studio a déjà recruté Russell Crowe, Javier Bardem, Tom Cruise, Johnny Depp et Sofia Boutella."La Momie", le premier film du "Dark Universe", porté par Tom Cruise et Sofia Boutella est attendu en salles le 14 juin prochain. Il sera suivi par "La Fiancée de Frankenstein" dont la date est prévue le 14 février 2019.

 source : La Depeche youtube

Angelina Jolie passait des tests de drogue sur le tournage de "Tomb Raider"

         Confidences à propos d'une jeune femme controversée et des craintes d'un studio que sa réputation inquiétait.Angelina Jolie avait 24 ans lorsqu'elle a été embauchée sur Lara Croft : Tomb Raider, le film qui a changé sa vie et fait de cette jeune femme complexe une véritable star hollywoodienne. Pour ce qui restera l'un des rôles de sa vie, elle a dû bousculer ses habitudes et faire des concessions.Dans un extrait d'une biographie à paraître à propos de la productrice Sherry Lansing – la première femme à diriger un studio hollywoodien et la femme du réalisateur William Friedkin –, on apprend que la jeune comédienne américaine traînait derrière elle une "réputation sombre" et sulfureuse. En outre, Jane Fonda et Jon Voight, le père d'Angie, avait averti Lansing de sa fragilité. Le réalisateur Simon West avait eu connaissance de son "passif" : son goût pour les drogues, sa relation passionnelle et controversée avec Billy Bob Thornton, ses liens tortueux avec son frère... Autant d'éléments qui ont freiné le metteur en scène dans son désir de la recruter. La productrice l'a donc envoyé sur le tournage d'Original Sin à Mexico, où il a rencontré cette jeune star montante qui a alors montré une motivation sans borne. "Elle disait : 'Écoutez, je veux le faire, mais je connais ma réputation, et je ferais n'importe pour vous prouver que je suis digne de ce rôle. Je vais être fiable, je veux venir et je vais travailler dur. (...) Je m'en moque si le studio veut me faire passer des tests de drogues chaque jour'", peut-on lire dans cet extrait révélé par The Hollywood Reporter qui cite les propos de Simon West. Quelques jours plus tard, Sherry Lansing a rencontré Angie à son tour : "Elle était d'une beauté, intelligente et forte."

 source : Pure People youtube

Angelina Jolie dans un film sur l'Impératrice Catherine II de Russie

         Selon les informations du Hollywood Reporter, l'actrice et réalisatrice serait en pourparlers pour rejoindre l'adaptation cinématographique d'Universal Pictures de "Catherine the Great and Potemkin: The Imperial Love Affair", le livre de Simon Sebag Montefiore.Angelina Jolie pour également participer à un autre projet de la société de production américaine. Celle qui a incarné Maléfique dans le long métrage Disney réalisé par Robert Stromberg, pourrait rejoindre le casting de "The Spy Who Loved Me", un film d'espionnage basé sur l'ouvrage de Clare Mulley, paru en 2013.En attendant, Angelina Jolie prépare la réalisation d'un long métrage inspiré de "Without Blood", l'oeuvre d'Alessandro Barrico qui relate les cruautés d'une guerre sans nom. Elle produira également "The One and Only Ivan" pour Disney.

 source : La depeche youtube
Joomla templates by a4joomla